Menu
Culture / Lecture

Book Haul – 4 romans en anglais

Après 2 mois en Ecosse, je me suis acheté mes premiers livres ici. Je lis autant en Anglais qu’en Francais, mais je vous avoue que depuis le début de cette pandémie, je n’ai principalement lu qu’en francais (desolée s’il n’y a pas c cédille dans mes articles, impossible de trouver comment les faire sur mon clavier qwerty grrrr).

Je lis en VF tout simplement par facilité, car même si j’ai lu beaucoup de roman en anglais, ne nous mentons pas, je ne suis pas complètement bilingue et il y aura toujours des mots ou des expressions qui vont me poser problème. Il y a aussi certains styles d’écriture beaucoup plus complexes, et qui du coup me demandent plus de concentration. Et parfois, je n’ai pas envie de cela. Pour moi la lecture c’est passer un bon moment. Et même après avoir vécu 8 ans aux Etats-Unis, je prends toujours beaucoup plus de plaisir à lire en VF, c’est ma langue natale, donc c’est plus simple pour mon petit cerveau tout fatigué en fin de journée…

Une chose que j’ai apprise cependant ces dernières années, c’est que plus je lis en anglais, plus j’ai envie de lire en anglais, et moins cela ne me pose de problème. Par contre j’ai toujours un certain temps d’adaptation quand je passe d’un roman en VF à un roman en anglais, le temps de quelques pages.

Suis-je claire ? Pas certaine. Je commence à me perdre dans mes explications.

Tout cela pour dire qu’en 2021 je veux me remettre à la lecture en anglais, alors quoi de mieux que de choisir des romans qui me font envie pour cela !

Ce roman je l’ai vu passer sur le compte Instagram d’Amandine @prettynaive, et après avoir discuté avec elle, j’ai eu envie de le découvrir. Il paraît que c’est un roman qui se lit très facilement et surtout un roman feel good, on en a tous un peu besoin en ce moment. Ce sera l’occasion de faire une pause plus good vibes entre deux lectures plus sombres.

Et puis cette couverture quoi ! Moi qui suis souvent influencée par les couvertures pour lire ou non un roman, là clairement c’était impossible de ne pas lui donner une chance ^^

L’histoire – The Memory Shop de Ella Griffin

Nora is fleeing London for her childhood home in Dublin after her heart is suddenly torn apart. Back home, she learns she has inherited all of her grandmother’s worldly belongings – a feather shrug, a Tiffany mirror, a gold locket, and many more precious things besides.

With no means of keeping them, and not able to bear auctioning everything off, Nora decides to open The Memory Shop so each object is matched to a perfect new owner.

Soon Nora begins transforming the lives of those around her through the items she pairs them with, helping them find new happiness in unexpected ways. Now if she can only let go of her own past, she might just surprise herself . . .

Ce roman me fait de l’oeil depuis sa sortie, j’étais encore aux US, et comme j’en attends beaucoup j’espère sincèrement ne pas être déçue.

L’histoire se déroule sur deux périodes et c’est une chose que j’adore en général. Je trouve que cela donne toujours un petit plus à l’intrigue et cela amène un petit peu de fraîcheur à un récit qui peut parfois être lourd si tout se déroule à la même époque. Mais ce n’est que mon avis.

Le petit hic, je voulais commander la version Hardcover car la couverture est juste magnifique je trouve. J’ai du m’endormir pendant ma commande puisque j’ai choisi la version paperback, et franchement les couvertures des thrillers paperback au UK… euh comment dire… je ne suis PAS du tout fan ! Mais bon cela ne changera rien à l’histoire n’est-ce pas !

L’histoire – The broken girls de Simone St James

Vermont, 1950. There’s a place for the girls whom no one wants–the troublemakers, the illegitimate, the too smart for their own good. It’s called Idlewild Hall. And in the small town where it’s located, there are rumors that the boarding school is haunted. Four roommates bond over their whispered fears, their budding friendship blossoming–until one of them mysteriously disappears. . . .

Vermont, 2014. As much as she’s tried, journalist Fiona Sheridan cannot stop revisiting the events surrounding her older sister’s death. Twenty years ago, her body was found lying in the overgrown fields near the ruins of Idlewild Hall. And though her sister’s boyfriend was tried and convicted of murder, Fiona can’t shake the suspicion that something was never right about the case.

When Fiona discovers that Idlewild Hall is being restored by an anonymous benefactor, she decides to write a story about it. But a shocking discovery during the renovations will link the loss of her sister to secrets that were meant to stay hidden in the past–and a voice that won’t be silenced. . . .

Une histoire de fantômes qui se passe pendant l’époque Victorienne, période que j’adore, que ce soit en livres, séries ou films. Donc évidemment ce roman était dans ma liste depuis plusieurs mois.

Maintenant qu’il est sorti en version paperback (donc souvent un peu mois cher) c’est l’occasion de le lire. Et puis après avoir lu plusieurs avis plus qu’élogieux il me tarde de découvrir cette histoire.

L’histoire – The silent companions de Laura Purcell

When Elsie married handsome young heir Rupert Bainbridge, she believed she was destined for a life of luxury. But with her husband dead just weeks after their marriage, her new servants resentful, and the local villagers actively hostile, Elsie has only her husband’s awkward cousin for company. Or so she thinks. Inside her new home lies a locked door, beyond which is a painted wooden figure–a silent companion–that bears a striking resemblance to Elsie herself. The residents of The Bridge are terrified of the figure, but Elsie tries to shrug this off as simple superstition–that is, until she notices the figure’s eyes following her.

Je suis passionnée par toutes les histoires de sorcières, que ce soit des histoires réelles comme par exemple la chasse aux sorcières, les procès etc… ou les histoire plus fantaisistes avec des sorcières tel qu’on se les imagine : faire des potions, vivre recluses au fond des bois, jeter des sorts,… Donc évidemment rien qu’en lisant le titre du roman je me suis empressée d’aller lire le résumé.

C’est donc une histoire qui se passe au 17ème siècle, qui parlera de chasse aux sorcières et de vengeance. J’ai hâte encore une fois de le découvrir. Il n’est pas très long, même pas 300 pages donc j’espère que les personnages et l’intrigue seront suffisamment développés.

L’histoire – Witch de Finbar Hawkins

After witnessing the brutal murder of her mother by witch-hunters, Evey vows to avenge her and track down the killers. Fury burns in her bright and strong. But she has promised her mother that she will keep Dill, her little sister, safe.

As the lust for blood and retribution rises to fever pitch, will Evey keep true to the bonds of sisterhood and to the magick that is her destiny?


J’espère sincèrement avoir de bonnes lectures avec ces 4 romans.

Et vous, vous avez acheté des romans récemment ?

About Author

Moi c'est Elodie. Je vis en Ecosse depuis fin 2020 après avoir passé 8 ans en Californie. Sur ce blog je vais vous parler : voyage, photographie, séries, recettes, slow life, lecture... et j'en passe !

12 Comments

  • Anna Autumnalys
    20 janvier 2021 at 4h40

    Très chouette comme pile à lire. Je ne lis pas du tout en anglais, je devrais essayer peut-être, mais mon niveau n’est pas assez bon. En revanche, je préfère de loin lire en français alors que ce n’est pas ma langue maternelle 🙂 J’ai plus l’habitude peut-être maintenant, je ne sais pas…
    Si tu aimes les histoires sur les procès de sorcières, je te conseille “Les Sorcières de Pendle” de Stacey Halls (The Familiars, en anglais) 🙂

    Reply
    • Elodie Who
      20 janvier 2021 at 14h03

      Ah c’est quoi ta langue maternelle ?
      Merci je note ta recommandation !

      Reply
      • Anna Autumnalys
        21 janvier 2021 at 3h37

        Ma langue maternelle c’est le russe.
        J’aime lire les livres dont la langue d’origine est le russe, mais pour les livres traduits je préfère souvent les traductions françaises.

        Reply
        • Elodie Who
          22 janvier 2021 at 11h56

          Ah d’accord 🙂

          Reply
  • Amandine
    16 janvier 2021 at 5h31

    Tous les livres de ta sélection me donnent envie. Bon le premier je l’ai lu du coup et j’espère qu’il te plaira hihi. Mais les autres c’est exactement ce dont j’ai envie. Des lectures un peu plus noires mais surtout pleine de mystère!

    Reply
    • Elodie Who
      17 janvier 2021 at 5h39

      Oui j’espère aussi mais je n’en doute pas. J’ai vraiment hâte de découvrir les autres en tout cas.

      Reply
  • Claire
    13 janvier 2021 at 1h09

    Tous ces livres me font de l’œil et j’ai hâte que tu partages ton avis !

    Reply
    • Elodie Who
      13 janvier 2021 at 15h34

      Je n’y manquerai pas 😉

      Reply
  • Clem
    12 janvier 2021 at 11h05

    Et hop, 4 livres que j’ajoute à ma pile à lire, ils ont tous l’air géniaux ! Je suis comme toi, je lis autant en anglais qu’en français mais il est difficile de se procurer des livres VF ici donc en général je fais simplement un petit stock quand je vais voir mes parents en France… Merci pour le partage 😊

    Reply
    • Elodie Who
      12 janvier 2021 at 14h54

      Oh tu es au Royaume Uni aussi ? J’en trouve facilement sur Amazon uk, aussi sur la fnac. Sinon y a des boutiques en ligne d’occasion bookoccaz je crois. Mais oui clairement c’est toujours plus simple de trouver en anglais. Bon j’espère qu’ils seront bien ces 4 romans 🙂

      Reply
  • Isa
    12 janvier 2021 at 9h32

    Il y a près de 30 ans, quand j’étais étudiante, je devais lire des romans et des nouvelles en anglais, j’en ai un souvenir relativement terrible car je ne comprenais pas ce que je lisais ou si peu. 🙁 Depuis, j’ai continué à lire de l’anglais, mais pas de littérature, uniquement de la presse et j’ai malgré tout continuer à progresser grâce à cela et au cinéma (je regarde tout en VO depuis toujours, parfois VO avec sous-titres anglais, parfois sans aucun sous-titres). Ensuite, il y a eu l’avènement d’Internet, puis encore après la VO largement démocratisée en télévision (donc encore plus de chance d’entendre de l’anglais au quotidien). Aujourd’hui, même si mon anglais oral n’est pas bon, je lis l’anglais assez bien et je le comprends correctement je pense (sauf accents trop marqués)… mais curieusement, je ne me suis jamais remise à lire de romans en anglais. Une chose que tu avais dite l’année dernière concernant tes lectures en anglais m’avait marquée, à savoir qu’au tout début, tu ne comprenais pas tout, mais que ce n’était pas grave. Et je me suis dit, après tout, je lis tous les jours de l’anglais sur Internet, parfois des articles d’histoire, etc… donc acte ! J’ai donc repris gentiment la littérature en anglais par des lectures “noëleques”, et j’ai réussi à lire sans soucis un roman complet (certes assez court). Donc là je suis motivée même si lire un roman complet en anglais m’a demandé un peu plus d’effort de concentration et a engendré un peu plus de fatigue de lecture. Bon, là tout de suite, j’ai d’autres choses en français sous le coude, dont le Livre de Noël de Selma Lagerlöf, La Communauté des Esprits de Philip Pullman, un livre sur les korrigans bretons et un ouvrage sur la mythologie des arbres… et comme au final je lis assez peu chaque jour (faut que je réorganise mon temps d’ailleurs), j’en ai pour un bon bout de temps.

    Reply
    • Elodie Who
      12 janvier 2021 at 14h52

      Ah oui c’est vrai j’avais dit ça et franchement cette technique de ne pas s’arrêter dès qu’il y a un mot ou une phrase qu’on ne comprend pas m’avait tellement aidé ! Bonnes lectures à toi, en français et après tu pourras enchaîner avec un petit roman vo 🙂

      Reply

Leave a Reply